Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/03/2010

Test : Kingdom Hearts II

kogdom heart,kingdom heart 2,square,disney

Support(s) testé(s) : PS2

Synopsis: Les évènements se déroulent 1 an après ceux du 1er Kingdom Hearts. Tout commence à Twilight Town, avec Roxas, un jeune adolescent, et sa bande d’amis. La petite troupe mène une enquête car des objets ont été volés aux commerçants de la ville, et ce sont nos petites têtes blondes qui sont accusées.

Description : Kingdom Hearts II est un Action RPG qui met en scène des personnages et des décors issus de l’univers Disney et de la saga Final Fantasy. Si le joueur commence par prendre les commandes de Roxas en début de jeu, c’est essentiellement Sora qu’il dirigera tout au long de l’aventure. Sora est un jeune adolescent qui ressemble étrangement à Roxas. Deux autres protagonistes accompagneront aussi notre héros durant son périple : Donald et Dingo les célèbres personnages de Disney.
L’univers est découpé en mondes flottants dans l’espace qui sont joignables en vaisseau spatial. Presque chacun de ces mondes correspond à un long métrage des studios Disney. Ainsi il est possible de se promener dans Agrabah avec Aladdin, ou d’aller au fond de l’océan voir Ariel la Petite Sirène, ou encore de traverser la ville d’Halloween aux côtés de Jack Skellington.
La durée de vie du titre tourne autour des 30 heures, si on s’implique un peu. L’aventure est assez linéaire : certes il est possible de parcourir les différents mondes à peu près dans l’ordre que l’on souhaite, mais la progression intra-niveaux est très scénarisée et les zones traversées ne sont pas très étendues.

Avis : En premier lieu, il faut avouer que l’univers de Kingdom Hearts II  tient la route, que le scénario est assez complexe, et que certains niveaux traversés, notamment dans les derniers, ont un design intéressant. La mise en scène est, en outre, exceptionnelle.
Malgré tout, je n’ai pas vraiment accroché au jeu, et voici les raisons de ce désaveu.
Bien qu’il soit, dans un premier temps, très plaisant de (re)découvrir chacun des univers Disney au travers des différents mondes, l’ennui prend vite le pas sur la surprise. La progression est, certes, loin d’être molle et les combats sont ultra-dynamiques, mais le tout reste quand même très superficiel. Superficiel, car les zones parcourues sont étroites, linéaires et courtes ; superficiel, car on n’a pas le temps de s’imprégner de chaque univers traversé qu’on en atteint déjà le bout ; superficiel, car les combats sont brouillons et qu’on s’en sort presque toujours en martelant le bouton d’attaque sans réfléchir.
De plus, les personnages de l’organisation XIII et les protagonistes tirés des jeux Final Fantasy ne m’ont pas vraiment convaincus. Je les ai trouvé trop caricaturaux, notamment à cause de leur design et de leur comportement, mais aussi à cause des horribles voix françaises qui m’ont fait pensé aux doublages des vieux nanars du cinéma. Par contre, Donald, Dingo, Mickey, Winnie l’Ourson et Cie sont vraiment au poil !
Un dernier mot sur le scénario : bien qu’il soit complexe, je trouve qu’il manque d’intérêt en soi, car il se repose trop sur celui du 1er Kingdom Hearts.

Verdict : Kingdom Hearts II ne m’a, ni vraiment charmé, ni vraiment amusé. Une déception donc, pour un titre qui avait reçu nombre d’éloges flatteurs dans la Presse spécialisée. Il faut quand même reconnaître que l’univers du jeu est sympathique et que la mise en scène est implacable.

 

Les commentaires sont fermés.