Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/12/2009

Test : The legend of Zelda : Twilight Princess

zelda

Support(s) testé(s) : NGC / Wii

Synopsis : Les évènements de Twilight Princess prennent place dans un Hyrule rénové, plus vaste que jamais. Un sorcier mystique, venu du monde parallèle du Crépuscule, sème le trouble sur les vertes contrées de Link. La tâche d’arrêter ce sorcier va évidemment revenir à notre cher jeune elfe vert. Pour ce faire, il va falloir récupérer divers artefacts aux quatre coins du pays.

Description : The Legend of Zelda : Twilight Princess est un Action-Aventure / RPG. L’univers du jeu est légèrement plus sombre et plus épique que celui de la plupart des Zelda, et se rapproche plus d’un Zelda II que de The Wind Waker. D’ailleurs, le cel shading a été mis de côté pour laisser place à un style graphique plus conventionnel, dans la lignée d’Ocarina of time en plus détaillé et légèrement moins coloré. La qualité graphique est, en outre, assez exceptionnelle pour une Game Cube (équivalente à celle de Resident Evil 4).
Le scénario, classique, fera traverser au joueur une dizaine des traditionnels palais dans des environnements variés (forêt, désert, montagnes enneigées…), et mettra les méninges à l’épreuve pour résoudre de nombreuses énigmes ; énigmes souvent impressionnantes, complexes, mais finalement rarement compliquées.
On peut relever comme originalité la possibilité pour Link de se transformer en loup.

Avis : Twiligh Princess est, sur le papier, le bon élève de la série des Zelda. Il réunit tous les ingrédients pour faire un excellent épisode : un style mature, de beaux graphismes, un conte épique, de nombreux, très vastes et magnifiques palais, des boss gigantesques, une longue aventure (plus de 60 heures) et un scénario un tout petit plus étoffé que d’habitude. Des petits plus, comme certains passages à cheval, ou comme la possibilité d’utiliser des armes vraiment originales, renforcent grandement l’intérêt du titre. Quand on se lance dans l’aventure, on n’a toujours envie d’avancer pour découvrir la suite, on ne lâche pas le pad avant le générique de fin ; c’est un signe qui ne trompe pas. Non, vraiment, Twilight Princess est une référence, un must-have en matière d’Action RPG.
Mais la saga Zelda est d’une telle qualité globale, que quand un nouvel épisode sort, on n’est d’autant plus intransigeant. Et Twilight Princess souffre un peu de ça, surtout que le titre était attendu comme le messie des Zelda. Le principal défaut du jeu? …le manque de réelle innovation, notamment par rapport à Ocarina of time. On a vraiment l’impression que le jeu est un Ocarina of time bis, version Game Cube. D’ailleurs, et si on met de côté les considérations techniques, Twilight Princess ne supplante pas OOT ludiquement parlant : l’aventure est un poil trop facile, la possibilité de se transformer en loup n’apporte rien, et les quêtes annexes sont réduites à peau de chagrin, les musiques n’ont rien d’extraordinaires, et, le plus important : le jeu dégage moins de charme que les précédents opus.
On peut donc avoir un double discours sur le titre : soit voir en lui l’aboutissement de la saga, aboutissement essentiellement technique certes, mais aboutissement quand même ; soit voir en lui le doublon d’Ocarina of time, l’épisode de trop.

Verdict : The legend of Zelda : Twilight Princess est un titre excellent ; mais il est, à mon goût, quand même en dessous des 2 épisodes sur Nintendo 64, la faute à des manquement au niveau de l'ambiance, et à des nouveautés trop discrètes.

Afficher l'image d'origine

 

Les commentaires sont fermés.