Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/07/2010

Test : Paper Mario : La Porte du Millénaire

mario,paper mario,mario rpg

Support(s) testé(s) : GC

Synopsis : Peach, alors en vacances dans la petite cité portuaire de Port-Lacanaïe, trouve une carte au trésor. La princesse invite son ami de toujours, Mario, pour lui faire part de sa découverte. Le plombier répond présent, mais, en arrivant à Port-Lacanaïe, il ne trouve pas Peach.

Description : Paper Mario : La Porte du Millénaire est le second épisode de la saga Paper Mario (et le seul Paper Mario à mon palmarès). Le titre se présente comme un jeu d'Aventure type RPG et reprend l’univers des différents épisodes de la grande série des Mario. On retrouve de nombreux éléments, ennemis ou objets faisant référence à cette série (Goombas, Koopas, Toads, tuyeaux verts, champignons…)
L’originalité du jeu se situe principalement dans son style graphique très particulier. En effet, bien que le titre soit entièrement en 3D, les personnages sont représentés par des textures aplaties, ce qui donne l’impression que les protagonistes sont en 2D ! A noter également que la vue est de profil comme dans les vieux jeux de plates-formes. D’ailleurs, et bien que Paper Mario soit un RPG, on retrouvera pas mal de phases de plates-formes tout au long de l’aventure ; Mario étant, bien sûr, doté de sa capacité à sauter !
La progression générale se déroule, elle aussi, comme dans un jeu de plates-formes : par monde, avec généralement un boss de fin à chaque fois. Ces mondes, au nombre de 8, sont tous accessible via des entrées plus ou moins cachées dans Port-Lacanaïe. Port-Lacanaïe  fait ainsi office de zone centrale, un peu comme le Château de la Princesse dans Super Mario 64. Les différents mondes proposent des environnements colorés et des phases de jeu variées : infiltration d’un château fort, exploration d’une île aux pirates… En outre, les passages de discute avec des PNJ dans les villages sont nombreux.
A savoir que l’ambiance générale est bon enfant et assez déjantée.
Au niveau du système de combat, ça ressemble beaucoup à Super Mario RPG : les ennemis sont visibles avant les bastons (les rencontres pourront donc être évitées), les bagarres se déroulent dans une arène, au tour par tour, et quasiment chaque coup donné à un ennemi nécessitera une petite manipulation plus ou moins délicate avec la manette. Mario bénéficiera de l’aide d’autres protagonistes en combat, comme Yoshi par exemple ; chacun de nos petits héros ayant, bien sûr, ses propres capacités d’attaque.
A chaque ennemi vaincu, Mario et ses amis gagneront des points d’expériences leurs permettant d’augmenter leur niveau de défense ou d’attaque.
Nos petits héros pourront aussi récupérer diverses armes et autres artefacts qui viendront les renforcer.
Que dire d’autres, sinon que Mario pourra se transformer en avion en papier ou en bateau en papier à certains moments de l’aventure pour progresser.

Avis : Paper Mario : La porte du Millénaire m’a d’abord mis une petite claque. Le style graphique est innovant et frais, les idées sont nombreuses, et le gameplay est sympas. D’une manière générale, le jeu est assez beau si on apprécie le style graphique, et visuellement ça vieillit bien (il est possible d’y jouer sur grand téléviseur HD).
Je me suis laissé porter par l’ambiance à la fois loufoque, profonde et teintée de mystère.
En outre, même si le jeu présente une vue de profil avec une progression assez linéaire type jeu de plates-formes 2D, les niveaux et le village de départ (Port-Lacanaïe) sont suffisamment larges et riches pour proposer des phases d’exploration dignes de ce nom.
Et puis, comme je l’ai dit plus haut, les phases de jeu sont bien variées. Ainsi, on a droit à des passages surprenants dans certains mondes ; comme par exemple, quand Mario se prend pour Hercule Poirot en enquêtant dans un train !
Ce Paper Mario 2 avait donc tous les atouts pour être un hit en puissance. Mais je me suis, par moment, ennuyé durant l’aventure. J’ai trouvé certains passages relativement mous, et un peu répétitifs malgré tous les efforts faits pour diversifier l’action. J’ai notamment fait la dernière partie du jeu à reculons. Dommage.
Paper Mario 2 reste tout de même un sacré bon jeu.

Verdict : Paper Mario : La Porte du Millénaire est original,  bien foutu et assez prenant. Vraiment dommage que l’aventure soit longuette par moment.

Afficher l'image d'origine

Les commentaires sont fermés.