Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/08/2010

Test : Super Mario World 2 : Yoshi's Island

YoshisIsland_screen.png


Support(s) testé(s) : SNES

Synopsis : Le scénario de Super Mario World 2 : Yoshi’s Island prend place avant celui de Super Mario World 1er du nom, et même avant celui de Super Mario Bros, puisqu’il débute alors que Mario et Luigi ne sont que des bébés.
Tout commence sur un plan présentant un ciel étoilé la nuit, juste avant l’aube. Le plan suit une cigogne qui vole en transportant 2 baluchons, chacun contenant l’un des bébés Mario et Luigi. La cigogne doit apporter les rejetons à leurs parents.
Malheureusement, sur son chemin, l’oiseau croisera Kamek, le méchant koopas magicien, volant sur son balai de sorcière. Le vil personnage passe en un éclair, dérobe le baluchon avec Luigi, alors que bébé Mario tombe dans le vide. Heureusement, Mario atterrira en douceur sur une île, où il sera recueilli par des yoshis.

Description : Super Mario World 2 : Yoshi’s Island est un jeu de plates-formes en 2D avec vue de profil, qui reprend les bases de Super Mario World en apportant un bon paquet de nouveautés.
La principale innovation est graphique. En effet, on évoluera dans des décors qui semblent  sortis d’un dessin d’enfant : les traits sont grossiers, les couleurs, souvent pastel, bavent, et l’ambiance est très naïve.
La seconde spécificité du jeu est que l’on contrôlera Yoshi (plusieurs yoshis en fait), le petit dinosaure apparu pour la 1ère fois dans Super Mario World, et non Mario. Mario sera bel et bien présent, mais en bébé, et fera le voyage en tant que passager sur le dos du dinosaure.
Mario ne sera, néanmoins, pas à l’abris du danger, puisque si Yoshi est touché par un piège ou un ennemi, le bébé se fera alors automatiquement capturer par un Koopa volant qui ne laissera que quelques secondes au joueur pour récupérer le mioche…sans quoi, c’est une vie qui s’envolera avec bébé Mario !
Heureusement, Yoshi pourra se défendre contre les ennemis en les avalant ou en leur balançant des œufs à la tronche ; œufs que Yoshi pondra, justement, après avoir avalé des ennemis.
Autre spécificité de Yoshi’s Island par rapport au 1er Mario World : la mappemonde, telle qu’on la connaissait, a disparu. Ainsi, la progression est beaucoup plus linéaire car il n’est plus possible de choisir son chemin pour parcourir tel niveau plutôt qu’un autre. Du coup, les passages secrets vers les niveaux additionnels ont, eux aussi, disparu.
Malgré tout, Yoshi’s Island garde un gros côté Aventure en proposant de récupérer des artefacts cachés dans les niveaux, comme des pièces rouges ou des fleurs. En complétant à 100% tous les levels de chaque monde, donc en récupérant tous les artefacts cachés, on débloquera des bonus, dont quelques très rares niveaux additionnels.
Que dire d’autres, sinon que l’on traversera des décors dépaysants, comme les montagnes, les marais, ou différents châteaux, et que l’on rencontrera des situations très variées : pousser des boules de neiges géantes pour se frayer un chemin dans la montagne, évoluer en ayant la vision troublée à cause du pollen dans la forêt, ou encore, combattre un bibendum sur une petite lune dans l’espace.
Tout ça me ramène à un autre élément important de Yoshi’s Island : les effets visuels sont impressionnants. Certains monstres se distordent sur une bonne partie de l’écran, les rotations donnent le tournis, et quelques éléments de décor ont un rendu en 3D.
Dernier point : Yoshi pourra parfois se transformer en petits véhicules, comme un train ou un hélicoptère pour circuler dans des endroits autrement inaccessibles.

Avis : Yoshi’s Island fait parti du top de la plate-forme 2D. Avec les Donkey Kong Country, il est certainement l’une des perles du genre.
La 1ère qualité du jeu est qu’il est innovant. Son style graphique, enfantin, est vraiment original en plus d’être très agréable à l’oeil. Les idées fun fourmillent.
L’ambiance suit, avec des musiques qui peuvent sembler naïves et détachées comme ça, mais qui donnent en réalité toute sa profondeur au titre, en lui conférant parfois même une dimension dramatique. L’OST de Yoshi’s Island n’a, d’ailleurs, jamais vraiment quitté ma tête, même des années après avoir fini l’aventure.
L’autre gros point fort de Super Mario World 2, c’est son challenge. Comme je l’ai dit plus haut, les décors et les situations sont suffisamment variés pour renouveler sans cesse l’intérêt de l’aventure. Sans compter que, pour terminer le jeu à 100%, il faudra une certaine implication du joueur.
Le gameplay aide aussi dans ce sens, car il est complet et offre de nombreux choix pour appréhender chaque situation, notamment avec le système des œufs aussi riche que facile à prendre en main. En outre, les niveaux, bien que relativement linéaires, proposerons parfois plusieurs itinéraires plus ou moins cachés, qui demanderont l’utilisation de certaines capacités spéciales de Yoshi.
Au final, Yoshi’s Island est un très grand jeu, même si je pense qu’il reste en dessous du maître de la plate-forme 2D : Donkey Kong Country 2. Super Mario World 2 est un poil moins impressionnant, moins immersif, moins riche, et il vieillit moins bien que son concurrent direct.

Verdict : Un fabuleux jeu de plates-formes, original et fun, qui vient directement se placer dans le peloton de tête du genre.

Afficher l'image d'origine

 

Commentaires

C'est le "Mario" qui m'a le plus marqué "positivement" depuis donc je suis assez ravis de le voir ici!

Écrit par : Harlocksama | 22/08/2010

Si j'en n'oublie pas, il fait parti des 3 meilleurs Mario plates-formes à mon sens, avec Super Mario Bros 3 et, bien sûr, super Mario 64.

Écrit par : sam | 23/08/2010

Par contre, en ce qui concerne la notation, je me galère à trouver des notes cohérentes pour les 4 Sonics PF Genesis dont j'ai envie de faire les tests prochainement ; surtout pour le 1, 2 et Knuckles. Autant un Mario c'est facile à évaluer, autant les Sonics c'est bien plus compliqué.

Écrit par : zivaboy | 24/08/2010

Les commentaires sont fermés.