Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/08/2010

Test : Uncharted : Drake's Fortune

 

uncharted-test.jpg

Support(s) testé(s) : PS3

Synopsis : Nathan Drake, un chasseur de trésors dans la droite lignée d’Indiana Jones, est à la recherche d’un éventuel butin laissé par son ancêtre, l’explorateur Francis Drake. Son voyage va l’amener sur une petite île du Pacifique.
Malheureusement, il n’est pas le seul sur la piste…

Description : Uncharted : Drake’s Fortune est le 1er épisode de la saga Uncharted. C’est un jeu d’Aventure, du type Action-Aventure, entièrement en 3D, avec une vue à la 3ème personne. On y incarne Nathan Drake.
Le titre propose strictement le même modèle de jeu que son homologue Tomb Raider : on progressera assez linéairement, en alternant phases de varappe, et phases de tir contre des ennemis armés jusqu’aux dents. A noter, quand même, que les phases de tirs prennent, ici, beaucoup plus d’importance que dans Tomb Raider. D’ailleurs, le fait que ces séances de mitraillades soient nombreuses, ajouté au fait que la vue, à la 3ème personne, propose souvent une caméra de dos, me ramène aussi à Resident Evil 4 et à Gears of War.
A savoir également, qu’au niveau des phases de plates-formes, c’est beaucoup moins tactique, beaucoup plus assisté que dans Tomb Raider ; si bien que, parfois, on se rapproche presque plus d’un système de QTE que d’un gameplay de jeu de plates-formes 3D.
En ce qui concerne l’ambiance générale, Uncharted s’inspire beaucoup de la saga cinématographique Indiana Jones, parfois grossièrement, parfois subtilement ; en incluant des lieux, des thèmes, ou même des ennemis qui semblent avoir été repris des films, notamment du 1er, Les aventuriers de l’Arche Perdue.
L’univers, celui d’une île paradisiaque à la végétation luxuriante squattée par des truands, m’a également fait penser à celui du FPS FarCry. D’ailleurs, sans vouloir en dire trop, l’aventure de Uncharted et de FarCry ont une structure assez similaire.
A noter, enfin, que le titre propose quelques très très rares puzzles, généralement simplistes.

Avis : Uncharted : Drake’s Fortune, peut se targuer de faire partie de mes très rares petites claques sur next-gen. Les sensations que j’ai éprouvées avec ce jeu furent du même type que celles que j’avais eues avec Resident Evil 4 à l’époque (!) ; ces sensations de plaisir constant qui font qu’on ne lâche pas le paddle avant d’avoir vu la fin de l’aventure ! Ca ne veut pas dire qu’Uncharted est du même niveau que le bébé de Capcom ; le titre de Naughty Dog étant plus basique, plus répétitif, plus liberticide, et finalement bien différent de RE4. Mais ça veut juste dire que les 2 opus ont quasiment le même addict power (pour une 1ère partie seulement, le potentiel de rejouabilité d’Uncharted étant assez faible).
Et puis, il y a cet univers, à mi chemin entre Indiana Jones et FarCry, qui m’a plu ; ces décors paradisiaques cachant leurs lots de temples en ruines et de bases secrètes, ces splendides panoramas totalement dépaysants, qui participent tous à donner au joueur la sensation de vivre une véritable aventure, malgré la linéarité du titre.
Pour autant, Uncharted n’est pas parfait ; j’ai, d’ailleurs, déjà énuméré les défauts du titre (linéaire, parfois répétitif, potentiel de rejouabilité faible…), mais il est, à mon sens, clairement l’un des indispensables de la PS3.

Verdict : Uncharted est le parfait archétype du jeu d’Action-Aventure ; quasiment une référence même, qui a pris ce qu’il fallait des Tomb Raider et des TPS pour proposer une aventure véritablement addictive.

Afficher l'image d'origine

 

Les commentaires sont fermés.