Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/08/2010

Test : Sonic the Hedgehog

sonic,megadrive,genesis

Support(s) testé(s) : Megadrive / PS3

Synopsis : Sonic part sauver son île des griffes du terrible Dr. Robotnik.
 
Description : Sonic the Hedgehog est un jeu de plates-formes classique en 2D, avec une vue de profil. C’est le 1er épisode de la saga éponyme.
Durant l’aventure on dirigera Sonic, un petit hérisson bleu avec 2 caractéristiques spéciales : il est capable de se rouler en boule et il court vite.
La 1ère  caractéristique de Sonic, soit celle de se rouler en boule, en sautant notamment, et donc de se transformer en véritable scie circulaire grâce à ses pics sur le dos, permettra au hérisson de détruire les ennemis qu’il rencontrera.
La seconde caractéristique, soit de courir vite, offrira l’occasion à notre petit héros de véritablement tracer lors de certains passages, en effectuant, parfois, quelques loopings à travers des boucles. D’ailleurs, une fois qu’il aura pris de la vitesse, Sonic pourra aussi se rouler en boule pour tout casser sur son chemin.
Le hérisson bleu récupérera de nombreux anneaux d’or sur sa route. Tout comme dans un Mario avec les pièces, Sonic gagnera une vie en récupérant 100 anneaux d’or.
Ces anneaux lui serviront aussi de protection. En effet, à chaque fois que l’animal se fera blesser par un ennemi ou l’un des nombreux pièges du jeu, il perdra les anneaux en sa possession mais en sortira indemne. Par contre, s’il ne possède pas d’anneau ou d’autres protections, Sonic perdra automatiquement une vie en cas d’agression.
Il sera aussi possible d’obtenir des émeraudes. Elle sont au nombre total de 6, qu’il faudra  toutes récupérer lors de stages bonus pour finir l’aventure à 100%.
Un dernier mot sur l’ambiance générale : l’univers mélange nature et technologie.

Avis : Sonic est une valeur sûre de la plate-forme 2D.
Techniquement c’est carrément bon, même encore aujourd’hui, notamment au niveau du scrolling. En outre, l’ambiance est excellente : on a droit à une OST inspirée, entraînante et toujours très chaleureuse.
Et puis, le level design est très travaillé, de façon à ce que chaque parcelle de niveau soit imaginée pour augmenter le plaisir ludique. D’une manière générale, le degré de finition est élevé.
Néanmoins, ce 1er Sonic est limité, au niveau du gameplay d’abord. Ce qu’il gagne donc contre Super Mario World en ce qui concerne le plaisir dans l’instant, il le perd un peu en richesse ludique.
D’un côté, Sonic the Hedgehog est très orienté arcade (comme beaucoup de jeux Megadrive). Il n’est donc pas forcément pertinent de comparer les 2 titres, sachant que les Mario ont toujours eu tendance à s’orienter vers l’Aventure.
Quoiqu’il en soit, Sonic 1er du nom pêche un peu au niveau de la difficulté, un peu trop élevée. Le jeu en soit n’est pas excessivement difficile, mais il demande une extrême concentration pour ne pas perdre ses vies à la suite, car de nombreux passages nécessiteront d’être précis et rapide. On perd facilement son sang froid.
Et comme, originellement (version Megadrive), il n’y a pas de sauvegarde et que les vies ne pleuvent pas par centaines, terminer le jeu demandera vraiment une bonne dose de persévérance. Evidemment, avec la version PS3, ou en émulation, la possibilité de sauvegarder rend le jeu facile.

Verdict : Sonic 1er du nom est techniquement et ludiquement bon. En outre, c’est un titre de légende qui n’a pas à rougir face aux 1ers Mario, et qui dispose d'une très bonne ost.
Il manque malheureusement un tout petit peu de contenu pour celui qui a envie de retrouver la richesse d’un Super Mario World, et il est, parfois, un peu frustrant. Quoiqu’il en soit, le titre reste culte et indispensable.

Afficher l'image d'origine

 

Les commentaires sont fermés.