Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/12/2010

Test : Obscure

obscure-screen1.jpg

Support(s) testé(s) : PS2

Synopsis : Kenny, un étudiant du Lycée de Leafmore, disparaît mystérieusement un soir dans l’enceinte de l’établissement. Quatre de ses amis décident alors de mener l’enquête.

Description : Obscure est un Survival Horror en 3D. La grande particularité du titre, par rapport aux autres jeux du genre, est qu’il s’inspire de teen-horror-movies et surtout du film The Faculty.
L’aventure se déroulera dans un Lycée où il faudra enquêter sur des phénomènes étranges.
Le scénario proposera de prendre les commandes de 5 lycéens. A tour de rôle, et en fonction des choix du joueur, on dirigera 2 étudiants, 1’avatar principal et un suiveur, entre lesquels on pourra switcher à tout moment. Chaque personnage aura des capacités propres. Par exemple, certains auront des dons pour trouver des objets cachés, alors que d’autres seront spécialisés dans le crochetage de serrures. L’intérêt sera de sélectionner les bons protagonistes en fonction des situations rencontrées.
A noter qu’une partie des membres de l’équipe pourra mourir dans le jeu sans que cela ne bloque totalement la progression. Mais il sera préférable de garder en vie un maximum de temps tous ses personnages, ne serait-ce que pour avoir à disposition l’ensemble des capacités spéciales.
En dehors de ces différents points, Obscure reprend les mécanismes classiques des Survival Horror. Durant l’aventure, on aura droit à de l’exploration, des énigmes qui impliqueront souvent de trouver des clés pour ouvrir des portes, et à des combats contre des monstres semblant sortir tout droit d’Half Life. A propos des combats, justement, on trouvera ici et là des armes (batte de baseball, pistolet…) qui serviront à se débarrasser des créatures agressives. Les munitions des armes à feu, tout comme les objets de soin, seront en nombre limité. A savoir que les sauvegardes seront, elles aussi, limitées, tout comme dans Resident Evil.
Au niveau de l’ambiance, avec Obscure on a de loin l’impression de jouer à un Cluedo géant sur fond d’invasion extra-terrestre. En outre, l’ost, avec ses quelques pistes chantées par une chorale, donne quelque chose de mystique au titre.

Avis : Si je devais situer Obscure par rapport à ses pairs, je dirai qu’il se place dans le haut du pavé des petits Survival Horror. Obscure est un Survival de seconde zone, certes, mais un très bon Survival de seconde zone. Ainsi, à mon sens, il n’a pas à rougir face à un Resident Evil Zero par exemple, du moins au niveau des sensations qu’il procure.
On suivra avec délice les pérégrinations des 5 étudiants qui déterreront les secrets les plus affreux de leur Lycée, tout comme on suit un teen-horror-movie. C’est ringard, superficiel, et ça tire des très grosses ficelles, mais l’immersion et le plaisir de jeu sont là et quasi immédiats. L’aventure ne fait pas spécialement peur, ne marque pas comme un Silent Hill, mais donne la dose d’excitation suffisante pour qu’on ait plaisir à évoluer.
Obscure doit, entre autre, ses capacités à embarquer le joueur à son ost intrigante. Il y a aussi, à mon sens, le choix du Lycée comme zone de jeu, qui est particulièrement bien trouvé. En effet, le joueur s’impliquera d’avantage dans un univers qu’il côtoie tous les jours, ou qu’il a connu étant plus jeune (alors que tout le monde n’a pas forcément grande habitude des manoirs abandonnés et des commissariats).
Que dire d’autre, sinon que si Obscure, malgré toutes ses qualités, reste dans le domaine des « petits » Survival Horror, c’est principalement car il n’innove quasiment pas au niveau des mécanismes de jeu. Il ne fait que se servir dans ce qui existe déjà en le simplifiant.
On notera aussi quelques lacunes au niveau du gameplay mais on a vu pire dans le Survival Horror.

Verdict : Obscure c’est The Faculty en jeu vidéo. Simpliste certes, mais ça marche.

Afficher l'image d'origine

 

Commentaires

Ce jeu est bien, certes, mais à 2, il est carrément mythique ! Je me suis payé de sacré tranches de rigolades avec des potes là dessus !

Écrit par : Josh40 | 30/12/2010

J'ai pas essayé à 2. Perso, Mario Kart mis à part, j'ai du mal à faire un Survival ou un RPG (Secret of Mana par exemple) à plusieurs. J'aime bien faire le solitaire sur ce type de jeu.

Écrit par : zivaboy | 31/12/2010

C'est vrai que pour les survival en général, c'est mieux de jouer en solitaire, mais avec celui là l'intérêt devient tout autre à 2 ... le jeu devient plus stratégique, la coopération est bien exploitée et ça rend certains passages bien plus intéressants.
Le seul problème c'est que ça réduit la durée de vie du jeu, vu qu'il devient plus simple

Écrit par : Josh40 | 31/12/2010

Je testerai à l'occasion.
D'ailleurs, et pour revenir ce que je disais juste avant, je trouve que pour les Survival où l'on dirige plusieurs personnages (même si on joue en solo), l'effet de peur est moins présent (exemple : RE Zero).

Écrit par : zivaboy | 01/01/2011

Les commentaires sont fermés.