Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/02/2011

Test : Aladdin

aladdin

Support(s) testé(s) : Megadrive

Synopsis : Notre histoire prend place au Moyen Orient, dans la ville d’Agrabah.
Aladdin est un jeune homme habitant les quartiers pauvres de la cité. Il est obligé de voler du pain pour vivre, mais il nourrit cependant le doux rêve de devenir Prince.
Toutes ses ambitions ne resterons que chimères, jusqu’au jour où il fera la rencontre fortuite de la Princesse Jasmine. Les deux jouvenceaux tomberont alors amoureux l’un de l’autre, et le destin semblera sourire à Aladdin.
Mais Jafar, le vil conseiller du Sultan d’Agrabah, tentera d’utiliser le jeune homme comme un pion pour une mission spéciale. Cette mission consistera à aller récupérer une certaine Lampe Magique dans la Caverne aux Merveilles. Pour arriver à ses fins, Jafar va tendre un piège à Aladdin.

Description : Aladdin est un jeu de Plates-Formes en 2D avec une vue de profil dans lequel on prendra les commandes du jeune Aladdin.
Durant l’aventure, on parcourra, entre autres, les rues et les toits d’Agrabah, la Caverne aux Merveilles, et le Palais du Sultan.
Sur son trajet, Aladdin devra éviter des pièges, sauter par-dessus des gouffres et combattre les gardes de Jafar. Pour se défendre, notre héros pourra d’ailleurs user de son sabre ou lancer des pommes qu’il récoltera ici et là. Le jeune homme sera également amené à ramasser d’autres items comme des rubis qui pourront être troqués par la suite auprès de marchants ambulants contre des vies.
Au niveau du style graphique général, on se rapproche très fortement du style artistique de l’adaptation en dessin animé Aladdin de Disney, dont le jeu est d’ailleurs tiré. A ce titre, on retrouvera tous les personnages du long métrage comme Le Génie, Jafar, Jasmine ou Iago, soit directement dans les niveaux, soit lors de saynètes inter-niveaux. On retrouvera aussi quelques thèmes musicaux du bébé de Disney.
L’aventure compte une dizaine de levels et est plutôt facile d’accès, même si 1 ou 2 stages ainsi que le boss de fin demanderont une certaine concentration.

Avis : A l’époque de sa sortie, Aladdin fut une véritable révolution graphique. C’était le 1er jeu avec un vrai style de dessin-animé, que ce soit au niveau des couleurs ou des animations. D’ailleurs, le titre a permis à la Megadrive de prendre, quelques temps, un gros avantage psychologique sur la Super Nintendo.
Pour moi, Aladdin c’est aussi toute une histoire, car ce fut ma toute 1ère cartouche 16 bits (acheté avec le pack Megadrive/Aladdin).
Mais malgré la nostalgie qui peut m’empreindre en revenant sur le jeu, je dois admettre qu’Aladdin version Megadrive  est, aujourd’hui, ludiquement un peu maigre, notamment par rapport à la version Aladdin de Capcom sortie sur Super Nintendo, certes moins agréable visuellement.
Aladdin version Genesis propose une aventure très sympathique, variée, avec une excellente bande son qui s‘inspire du DA tout en conférant une ambiance particulière au jeu (plus sombre que celle de Disney), mais cette aventure manque un peu de piquant !
Peut être est-ce du au gameplay, qui est correct, mais qui reste un peu grossier, notamment avec des zones de plates-formes parfois mal définies. A noter que l’aventure est assez simple aussi, et se fait presque d’une traite ; ça doit jouer. Disons simplement qu’Aladdin Megadrive est gentillet, ce dont on ne pouvait se rendre compte à l’époque de sa sortie tant il avait marqué les joueurs.
Certains passages restent néanmoins mythiques et intéressants, comme le vol en tapis volant au dessus de la lave qui demandera de sacrés réflexes, et le niveau très original dans la Lampe Magique qui nécessitera un peu de doigté.

Verdict : Aladdin Megadrive est un titre qui a marqué son époque, qui a extrêmement bien vieillit techniquement, mais qui se révèle finalement un peu léger ludiquement parlant. Un jeu à faire quand même pour sa culture, et pour passer quelques heures agréables.

Afficher l'image d'origine

 

Commentaires

Non de dieu! j'ai confondu Prince of Persia avec Aladin!!
précision: je n'ai pas joué à Prince of Persia mais à Aladin! (sur Super Nintendo) :/
--> Bon je sors! :o
je reviendrais plus tard lire ton test en détail (heureusement que tu as eu l'idée de le faire, car avec le précédent j'étais un peu perdu!)
à bientôt!

Écrit par : harlocksama | 21/02/2011

No problem. C'est ma session moyen-orient en ce moment.

Mais même Aladdin SNES est différent de celui sur Genesis.

J'essaierai de faire le test d'Aladdin SNES prochainement (mais j'en ai tellement en attente...)

Écrit par : zivaboy | 21/02/2011

Les commentaires sont fermés.