Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/03/2011

Test : Tomb Raider

Tomb Raider

Support(s) testé(s) : PS

Synopsis : Lara Croft est une jeune et riche archéologue Anglaise. Elle est contactée par la société Natla Technologies pour rechercher un trésor ; un artefact aux pouvoirs étranges. Les investigations de la jeune femme débutent au Pérou, dans une mystérieuse citée Inca.

Description : Tomb Raider est un jeu d’Action-Aventure qui invitera le joueur à prendre les commandes de Lara Croft pour parcourir la quinzaine de niveaux qui composent l’aventure. Tomb Raider a un temps été considéré comme un jeu de Plates-Formes 3D car, à l’époque de sa sortie, le genre Action-Aventure n’existait pas vraiment. Ce classement de jeu de Plates-Formes 3D n’était d’ailleurs pas incohérent, dans la mesure où l’intérêt du titre est en grande partie basé sur les phases de plates-formes.
Le gameplay lors des sauts est assez proche de celui du jeu Prince of Persia, bien que beaucoup plus riche, et demandera énormément de précision. On retrouvera aussi d’autres éléments qui semblent issus de Prince of Persia, comme les piques, les dalles qui s’effondrent, la possibilité de s’accrocher aux rebords, les dalles actionnant des mécanismes, etc.
On aura également droit à pas mal de sessions d’exploration durant l’aventure, dans des lieux, certes, généralement cloisonnés mais qui cacheront leurs lots de places secrètes abritant généralement des objets.
Comme objets, Lara pourra d’ailleurs récolter des artefacts de soins, des armes à feu et les munitions qui vont avec. Les armes serviront à se défendre contre les quelques ennemis qui parsèment les niveaux. Entre autres ennemis, on aura droit à pas mal de fauves, mais aussi à des singes, des crocodiles, et même des rats !
Un mot sur les énigmes, car elles prendront une place très importante dans l’intérêt du titre. Il faudra régulièrement scruter les environnements et se creuser les méninges pour comprendre la logique de chaque lieu traversé. On aura souvent à déplacer des blocs pour se frayer un chemin et également à trouver et à actionner différents interrupteurs pour ouvrir des portes. Rare seront les passages qui permettront d’avancer en courant.
Au niveau de l’ambiance générale, Tomb Raider gardera tout du long un côté intimiste et mystérieux. La faible présence de pistes musicales, un peu comme dans Prince of Persia d’ailleurs, travaille en ce sens, en laissant le joueur un peu perdu dans des environnements qu’il devra dompter. Les quelques morceaux auxquels on aura droit durant l’aventure ne se feront connaître que lors de moments forts : combats, découverte de zones secrètes…
Pour terminer, notons que Lara ne se promènera pas qu’au Pérou, mais aussi en Europe et en Egypte notamment. Entre 20 et 30 heures seront nécessaires pour arriver au bout du périple.

Avis : Tomb Raider a mal vieilli techniquement. Pixellisé à fond, bourré de bug…on sent le jeu 1ère génération Playstation. Cependant, cette technique peu attrayante cache en réalité un monstre vidéoludique en termes d’ambiance, de level design, de gameplay et de finition en général.
Revenons d’ailleurs sur chacun de ces points forts, en commençant par le plus polémique : le gameplay.
Même si je pense beaucoup de bien de la prise en mains de Lara, il faut avouer qu’il y a un monde entre la maniabilité de Super Mario 64 et celle de Tomb Raider. Le gameplay de Lara est lourd, mais vraiment lourd de chez lourd et m’a valu des prises de tête comme j’en ai rarement eu, surtout lors des phases de plates-formes où il est facile de chuter de faire mourir son avatar.
Cependant, la maniabilité à beau être lourdingue, elle est précise ! Ainsi, la réussite ou l’échec des phases de sauts ne dépendra que de la patience et du doigter du joueur. Et ça c’est magique (!), car ce gameplay renforce le sentiment de satisfaction en cas de réussite et, surtout,  les sensations liées au vertige lors des passages au dessus du vide. C’est excitant.
Par contre, la prise en main pourra vraiment être ennuyante lors de certains combats qui nécessiteront d’être rapide pour survivre. Et dans la rapidité, il faut avouer que le gameplay de Tomb Raider n’est pas extraordinaire.
Passons au level design maintenant : impressionnant ! Le jeu cache un level design qui n’a pas beaucoup à envier à The legend of Zelda : Ocarina of Time. En fait, ce qu’il y a de fort avec Tomb Raider, c’est que l’aventure propose une grande variété dans les situations rencontrées alors que les éléments de décors se répètent plus ou moins. Encore une fois c’est impressionnant ! Et puis, les trompes l’œil bien foutus pullulent et montrent à quel point le degré de finition du titre est élevé.
Dernier point fort du titre, la fantastique ambiance, obtenue grâce à un juste dosage des éléments de décors, des objets, des ennemis et des musiques ! Ainsi, on aura souvent l’impression d’être seul au monde, tout en étant épié, un peu comme dans un Survival Horror, sans jamais ressentir une once d’ennui car il y aura toujours un élément qui attirera notre attention. Par moment on entendra une petite piste musicale qui viendra nous réveiller de la solitude, nous indiquant qu’on a découvert un passage secret, ou qu’une rencontre avec un ennemi est imminente. L’ost, intrigante, mystérieuse, est d’ailleurs d’excellente qualité et ressemble un peu à la bande son de Little Big Adventure dans les sonorités.
Pour finir, il faut absolument noter que Tomb Raider n’est pas à mettre entre toutes les mains, tant le titre est exigeant. La difficulté n’est pas insurmontable, mais l’aventure demandera beaucoup d’implication.

Verdict : Tomb Raider est vraiment la référence de l’Action-Aventure. Certes le titre a assez mal vieilli techniquement (full 3D Playstation 1 oblige) et est parfois frustrant, mais Tomb Raider procure des sensations fortes qui rendent l’aventure vraiment addictive.

Afficher l'image d'origine

 

Commentaires

Tu vas peut être rire, mais c'est la première fois que je vois

une description de Tomb Raider tel que je le connais!

En un mot: Parfait!

Le thème de Lara rajoute un petit frisson en plus! ;)

Rien à dire à part: Merci :)

(après ça les gens ne comprenne pas pourquoi je suis devenu aussi difficile... merde c'est mon premier premier jeu d'aventure 3D ce jeu!!!!)

petit hors sujet du moment:

Il m'est arrivé de remarquer ces dernier temps que les joueurs n'avaient même plus de personnalités ni de styles de jeux: Ils jouent tous à la même chose (soupe) !

Mais ça c'est un autre débat!

Écrit par : Harlocksama | 12/03/2011

Merci à toi !

C'est sûr que le marché du jeu vidéo s'est agrandi, et touche désormais des joueurs qui n'ont rien à voir avec ceux d'hier.
Le marché du jeu vidéo suit exactement le même chemin que celui du cinéma.

Écrit par : zivaboy | 12/03/2011

Les commentaires sont fermés.