Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/02/2012

Test : Shadow of the Damned

screen shadow of the damned.jpg

Support(s) testé(s) : PS3

Synopsis : La bien aimée de Garcia se fait enlever par le roi des démons. Garcia plonge dans les enfers et part à la recherche de sa douce.

Description : Shadow of the Damned est un Action-Survival Horror. La vue est de dos, caméra sur l’épaule, à la manière de Resident Evil 4. On prendra les commandes de Garcia Hotspur.
Le titre invitera à parcourir les rues et les alentours de ce qui ressemble à une ville maudite en Amérique du sud. Il s’agit en fait des enfers. Les lieux parcourus seront souvent confinés et linéaires.
L’action est omniprésente, encore plus que dans Resident Evil 4. Souvent, il faudra débarrasser tous les monstres d’une zone pour ouvrir une porte et pouvoir progresser, presque comme dans un Beat-Them-All.
Bon nombre d’énigmes contextuelles viendront également agrémenter l’épopée.
A noter qu’il sera possible d’upgrader les armes de Garcia, tout comme dans Resident Evil 4.
Visuellement, on est dans un style un peu spécial, avec des environnements très sombres parsemés des couleurs vives.
Au niveau de l’OST, on a droit à des thèmes étranges, parfois doux, parfois rock. Certains sons sont repris de la saga Silent Hill. Pas étonnant puisque c’est Akira Yamaoka (Silent Hill) qui est responsable de la bande son.
Le ton de narration est décalé, et vire parfois vers le grand guignol, le vulgaire et le cochon (d’ailleurs, certains passages sont assez hots). Un peu comme dans un film d’horreur B. Le titre m’a d’ailleurs fait penser aux films Planète Terreur et Dellamore Della Morte par moments.

Avis : Shadow of  the Damned est moins riche, moins immersif et moins abouti que Resident Evil 4. Plus répétitif au niveau des décors, et surtout des couleurs, plus linéaire.
Mais le titre a une forte identité, et est vraiment fun, notamment grâce au gameplay efficace et à la difficulté correctement dosée en mode normal.
En outre, on aura droit à pas mal de bonnes idées au niveau des situations rencontrées, des énigmes contextuelles.
Les boss sont d’ailleurs réussis, car ils inviteront souvent à réfléchir à la bonne technique pour les vaincre. Et le titre réserve quelques très bonnes surprises, rafraîchissantes…et même des « bonnasses » surprises !
En tous cas, moi, même si je n’ai pas pris la même claque qu’avec Resident Evil 4, j’ai été séduit, embarqué, et  je n’ai pas lâché le paddle du début à la fin. Le jeu monte bien en puissance au fur et à mesure de la progression.
Shadow of the Damned me parait donc un titre solide, original, et tout indiqué pour les fans d’Action-Survival en manque.

Verdict : Shadow of the Damned m’a tenu en haleine. Le jeu est un peu répétitif par moment, et clairement moins riche et moins immersif que Resident Evil 4, mais reste fun et bourré de bonnes idées et de surprises. Un très bon cru qui se dévoilera au fil de l’aventure.

Commentaires

Faut que je me le fasse celui là :D

Écrit par : Sylvain | 07/02/2012

Ouaip. Au départ, durant les 1ers niveaux, je le trouvais correct, mais sans plus. Et je trouve que c'est vraiment ensuite qu'il dévoile son potentiel.
Sur les 5 mondes, les deux 1ers (le 1er étant un totorial) sont correct mais c'est plus. Les 3 suivants sont vraiment intéressants ludiquement et prenants, surtout les 2 derniers.

Écrit par : zivaboy | 07/02/2012

Les commentaires sont fermés.