Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/05/2014

Test : Catherine

Support(s) testé(s) : PS3

Synopsis : Vincent fréquente Katherine (avec un "K") depuis pas mal de temps. Un soir, alors qu'il sort sans sa douce, il rencontre Catherine (avec un "C"). Une petite blondinette excitante avec qui il passera le reste de la nuit...

Description : Catherine propose de diriger Vincent, un trentenaire tiraillé entre la fidélité/sécurité amoureuse, et l'éclate avec sa dernière conquête. Le jeu propose 2 phases distinctes qui reviennent alternativement :

-Des phases d'Aventure, d'abord, qui se déroulent dans un lieu fermé, un bar, où il sera notamment possible de discuter avec des PNJ. C'est ici que progresse le scénario, mettant en avant le dilème de Vincent, ainsi qu'une histoire de meutres en second plan.

-Des phases de Casse-Tête, qui présenteront toujours une sorte d'escalier géant s'effritant au fil du temps ; sur lequel il faudra grimper rapidement en déplaçant des blocs, sous peine de trépasser.

L'ambiance générale mèle le glauque, l'inquiètant, et le léger, un peu à la manière d'un thriller érotique. D'ailleurs, l'érotisme est l'une des marques de fabrique du jeu. Pervers s'abstenir : rien de très démonstratif ici. Le style graphique est celui d'un manga relativement mature.

Avis : Catherine, c'est typiquement le genre de jeu sur lesquel je n'arrive pas à me faire un avis. Un peu comme Vincent qui ne sait pas quelle voie choisir. En gros, j'ai beaucoup aimé le style original, l'ambiance hyper prenante, l'OST, la narration, le style des casse-tête mine de rien addictifs...enfin tout quoi...sauf la difficulté. Très élevée une fois qu'on avance dans l'histoire. Je ne pense pas que l'aventure soit impossible si on prend un stylo et un papier et que l'on note, à chaque mort du personnage, les passages à prendre ou à ne pas prendre lors des sessions de casse-tête. Mais cette démarche, si elle ne me dérange pas de temps en temps, me saoule si elle doit être effectuée tout au long d'un jeu. Et de toutes façons, ça casserait l'interêt. Peut-être que le problème vient du style des casse-tête en lui-même. Car il faut toujours réfléchir avec très très grande rapidité. Pour les niveaux les plus dur, c'est extrèmement difficile et ça amène forcément une grande frustration. Surtout ceux avec un côté aléatoire (contre les boss). Et c'est quelqu'un qui a fini et adoré Dark Souls qui vous dit ça... Allez je m'arrète là. J'y reviendrai peut-être un jour pour enfin terminer le niveau de La Mariée. Et dire que je n'en suis qu'à la moitié du jeu...

Verdict : Un thriller/puzzle-game érotico-psychologique à l'ambiance prenante et aux thèmes sympas, mais avec une difficulté beaucoup beaucoup trop élevée - même en facile. Vraiment dommage car le titre avait les atouts pour être une perle. A tester, mais à ne pas mettre entre toutes les mains.

  Afficher l'image d'origine

Commentaires

Il faut vraiment avoir du temps ou ne pas savoir à quoi jouer pour perdre son temps sur un jeu pareil...

-Un jeu de puzzle ridicule face au coté tactique d'un Ponkémon ou d'un Puzzle Fighter! (Pour ne citer qu'eux de peur de prendre une page entière…)

-Une ambiance tordu comme on sait le faire chez Atlus à la Shin Megami Tensei (une série qui n'a intéressé que très peu de monde en Europe; bizarre...) Même le Character Designer est identique à celui de cette grande série (à croire que les gens l'on découvert uniquement avec Catherine! Hilarant !)

- Un style un peu hentaï + visual novel dont les occidentaux se moquent tout le temps surtout vis à vis des japonais (et pourtant...)

- Le tout arrosé d'une « com » hallucinante avant sa sortie (au début j'ai vraiment eu du mal à comprendre pourquoi, mais en voyant le résultat aujourd’hui, je m'incline! Bravo les mecs !)

Bref pour moi Catherine n'est que ça et cela depuis que j'ai eu la malchance de m’essayer à la démo chez un pote qui semblait aux anges en me le présentant. (Un mec pourtant allergique aux RPG typés japonais! C’est à ne plus rien n’y comprendre !)

Je ne dirais qu'une chose:
À quand un 2ème Catherine?
Qui attirera bien entendu autant mon attention que cet expérience ludique bien fade...

Alors oui, on me sortira qu'il est question de goût ici.
À ceci je rétorquerais, qu'il existe des jeux meilleurs en tout point (dans « les » mêmes genres !)
Rien à voir avec ce que propose cette sorte de mélange indescriptible.
Et si goût il faut parler, autant avoir un passif sur la question et un bon palais s’il vous plait, permettant de pouvoir oser faire un comparatif décent.

Pour enfin conclure; Catherine n'est pour moi qu'une ombre qui entache le palmarès d'Atlus qui nous a pourtant habitué à du lourd… (C’est à ce demander si ce n’étais pas au départ un « addon » gratuit offert avec un jeu dans un coffret collector !!)
Pour en revenir au jeu, inutile de dire que je prendrais bien plus mon pied à jouer à Maken X sur Dreamcast ou encore mieux ; Tetris sur Game Boy !

Un avis totalement opposé ! Désolé…

Note :
Acheté : 01/20
Proposé gratuitement : 05/20

Écrit par : Harlocksama | 22/01/2013

No pb.
Et ton avis n'est pas opposé au miens, il est différent.
Ton passif sur les puzzle game a l'air plus important que le miens, donc tu peux comparer.

Moi j'ai vraiment aimé l'ambiance et je trouve les casse-tête assez prenants. Si l'on met de côté la gestion de la difficulté, je trouve que le jeu a suffisemment d'interêt de contenu pour être vendu à prix normal.

Le côté hantaï sert, certes, les ventes, mais il faut surtout voir derrière ça des problèmatiques que se posent pleins de trentenaires, moi le 1er. C'est peut-être aussi pour ça que le jeu m'a touché (pas uniquement mais ça joue). J'y ai joué pile dans une époque où les choix du jeu se rapprochaient de ceux que je devais faire dans la vraie vie...

Écrit par : zivaboy | 23/01/2013

Bonjour,
Les puzzle-games ne sont pas trop mon truc car je n'arrive pas à accrocher ce genre de jeux, moi, qui, suis un aficionado des RPG.
Ce qui me rassure et dissipe mes craintes réside sur le fait que ce jeu vidéo, selon toi, Zivaboy, n'a pas trop de penchant pervers et ne verse pas dans un domaine plus fort que l'érotisme que je ne nommerai pas. J'ai hésité à me l'acheter. Finalement, même s'il a de bonnes critiques, ton test et l'avis de Harlocksama m'en dissuadent. Je pense plutôt m'acheter Persona 4 car j'adore cette saga depuis j'ai joué à Persona 3 sur PS2.

Écrit par : Sébastien de les-RPG.com | 23/01/2013

Les commentaires sont fermés.