Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/01/2013

Test : The Last Story

Support(s) testé(s) : Wii

Synopsis : L'histoire se déroule sur l'île de Lazulis. Un gros lopin de terre qui abrite, entre autres, une grande cité. La paix semble compromise par les attaques répétées d'une race humanoïde étrangère : les reptides. Le jeune mercenaire Zael, qui va s'enticher de la princesse au passage, se découvre prédestiné à sauver son île.

Description : The Last Story est un mélange entre Action-RPG, Beat Them-All, et Tactical-RPG. L'aventure, divisée en chapitres, nous propose de diriger une petite équipe de mercenaires, et nous lance dans des niveaux couloiresques dans lesquels on va devoir combattre des groupes d'ennemis. Chaque combat sera précédé d'une saynette d'introduction présentant la situation (le type d'ennemis, où ils sont placés, par quoi commencer). Les combats se font plus ou moins en temps réel et sont rythmés par des jauges (type ATB). Chaque fight nécessite une stratégie particulière, et l'emplacement des ennemis à une importance. Sauf exception, tous les combats sont obligatoires. Les chapitres typés "Action" seront généralements entrecoupés de passages calmes dans une seule et même ville. La ville se parcoure en toute liberté, et propose de réaliser des quêtes annexes.

Avis : The Last Story est trop linéaire, dirigiste et assisté pour être mémorable ; finalement pas si éloigné que ça de Final Fantasy XIII à ce niveau. Mais d'un autre côté, l'histoire, la narration, l'ambiance et le chara-design m'ont bien plu. J'avais un peu peur, au début, de tomber sur un titre soit trop niais, soit plat. Mais non, c'est prenant. Ca se fait d'une traite. Certains évènements ou passages procurent pas mal d'émotions. L'OST joue beaucoup. Sur les combats, j'ai apprécié. Même si le système de fights aurait largement gagné à être plus simpliste, plus clair, quitte à augmenter légèrement la difficulté. Globalement j'ai même, bizarrement, légèrement préféré The Last Story à Xenoblade (que je n'avais pas trouvé aussi mémorable que ça), si je ne me fie qu'au plaisir ressenti.

Verdict : Un RPG un poil original, assez prenant, et vecteur d'émotions ; mais qui propose le même schéma de jeu que Final Fantasy XIII.

 Afficher l'image d'origine

 

Les commentaires sont fermés.