Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/12/2015

Test : Sword of Mana

 Afficher l'image d'origine

Support : Game Boy Advance

 

Synopsis : L’histoire commence alors qu'un jeune garçon -fait prisonnier par un seigneur aux sombres desseins- doit combattre un monstre pour divertir son geôlier.

 

Description : Sword of Mana est le remake de Mystic Quest (Final Fantasy Adventure ; Seiken Densetsu) sorti sur Game Boy monochrome dans les années 90.

Comme son prédécesseur le jeu est un Action-RPG classique, avec vue de haut. L'aventure propose de parcourir le monde en alternant phases en extérieurs, grottes, donjons et, bien sûr : villages. Dans les villages il sera possible de faire des achats, et de discuter avec les badauds pour faire avancer la quête.

En combattant les différents monstres présents dans les zones inhabitées, l'expérience du personnage dirigé augmentera, ce qui permettra d'améliorer les attributs du personnage au choix (vie, magie, attaque, défense....).

Les différences avec l'opus original, Mystic Quest, sont finalement assez nombreuses pour un remake. Car si Sword of Mana reprend la trame principale, les personnages, les lieux et les musiques de Mystic Quest, le style global se rapproche plus de Secret of Mana (Seiken Densetsu 2).

Mystic Quest reprenait beaucoup du 1er The Legend of Zelda, notamment dans le styles des donjons, le style de la mappemonde, l'exploration, et l'utilisation des objets. Sword of Mana, lui, se concentre plus sur les combats que sur ces aspects. En outre, le gameplay et les animations, plus amples, font clairement penser à Secret of Mana. Alors que Mystic Quest était plus direct, plus vif. Peut-être était-ce du au support d'origine.

Autre différence : le fait de pouvoir choisir un homme ou une femme pour faire l'aventure. Enfin...un garçon ou une fille. Le garçon étant plus apte aux combats, la fille aux magies. Je n'ai fait l'aventure qu'avec le garçon.

L'aventure se traverse d'une traite. La quête est relativement facile quand on a compris le système de jeu concernant les associations armes/magies, et que l'on pense régulièrement à se soigner. Certains boss poseront néanmoins un minimum de challenge. Ils n'ont pas énormément de PVs mais tapent fort.

Que dire d'autre sinon que visuellement et techniquement le jeu se rapproche de Golden Sun et The Legend of Zelda : Minish Cap, aussi sur Game Boy Advance. Les graphismes sont détaillés, et les couleurs pastel.

 

Mon avis : Sword of Mana est loin d'être un jeu bâclé et inintéressant. J'ai eu un minimum de plaisir à parcourir l'aventure.

Mais j'ai trouvé la quête un peu fade. Tout ce qui faisait la personnalité de Mystic Quest, son exploration légèrement à la Zelda, son ton pêchu, ont disparu avec cet épisode. Sword of Mana est aussi moins magique que son ancêtre. Et ce malgré les superbes graphismes du remake.

Il est également moins intéressant et moins enchanteur que Secret of Mana. L'histoire est globalement tout aussi convenue, mais la quête est moins surprenante, notamment au niveau des zones parcourues.

Le gameplay propose des éléments intéressants mais il n 'est pas toujours instinctif. Ceci peut entraîner quelques frustrations contre les boss.

Globalement on a quand même envie d'avancer de faire évoluer le personnage. Je ne me suis pas trop ennuyé pendant l'aventure et j'ai toujours eu la motivation de continuer sans trop me forcer ; mais la quête ne m'aura pas laissé un grand souvenir.

 

Verdict : Un remake un peu fade mais pas inintéressant.

 

 

Les commentaires sont fermés.