Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/10/2009

Test : Chrono Trigger

chrono trigger,rpg,squaresoft

Support(s) testé(s) : SNES (Emulation)

Synopsis: La fête du millénaire (an 1000) bat son plein sur la place centrale du village, alors que Chrono, un jeune à la coiffure  tendance punk, retrouve son amie Lucca. Lucca est une fille de son âge avec un gros QI. Elle vient juste de finaliser sa dernière invention, une machine de téléportation, et veut la montrer à Chrono. Une troisième personne va assister à la démonstration, Marle, une jolie fille un peu spéciale. Malheureusement, l’expérience tourne au drame. La machine de Lucca dégénère et téléporte Marle dans le passé…400 ans auparavant.

Description : Chrono Trigger est un RPG en 2D assez classique. On peut quand même relever que les ennemis sont la plupart du temps visibles avant les combats, contrairement à un Final Fantasy par exemple. Le jeu se base sur le principe des voyages dans le temps en sachant qu’une action dans le passé va influencer le futur. Par exemple, donner un objet à un PNJ en l’an 600, peut influencer le comportement de ses descendants que l’on rencontrera en l’an 1000, 400 ans plus tard.
En plus de l’an 1000, qui correspond au présent, et de l’an 600, qui correspond au Moyen-Âge, on dénombre 4 époques. L’ambiance du jeu change d’ailleurs légèrement suivant les époques.
Il faut noter que le design des personnages a été réalisé par Akira Toriyama, le papa de Dragon Ball et le designer des protagonistes de Dragon Quest.

Avis : Chrono Trigger est un des piliers du RPG, tous supports confondus. Le titre est vraiment addictif et il suffit d’une demi-heure de jeu à peine pour être complètement plongé dans l’aventure. C’est d’abord grâce à son ambiance aux petits oignons que le jeu s’impose. Les environnements sont assez colorés et détaillés, les musiques magnifiques, et on retrouve un peu le ton mélancolique de Final Fantasy VI ou de Secret of Evermore. L’autre bon point de Chrono Trigger est que le titre ne propose que ce qui fait le meilleur d’un RPG sans les côtés rébarbatifs : un scénario dynamique, des quêtes secondaires de qualité, pas de combats aléatoires incessants frustrants…
Le résultat est exceptionnel même si on se retrouve finalement avec un jeu un tout petit cran en dessous de Final Fantasy VI.

Verdict : Chrono Trigger est le 3ème larron du trio de la mort-qui-tue-tout du RPG old-school, aux côtés de The legend of Zelda : A Link to the past et de Final Fantasy VI. Chrono Trigger prend ce qu’il y a de mieux chez les RPG au tour par tour en jetant à la poubelle toute la lourdeur qui caractérise habituellement ce type de jeu. On y gagne largement en fun...même si on perd un peu en profondeur...

Afficher l'image d'origine