Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/11/2016

Avis : Unravel

Afficher l'image d'origine

Support : PS4

 

Description : Unravel est un jeu de Plates-Formes 2D dans lequel on dirigera un personnage imaginaire de la taille d'un livre de poche, au travers d'une dizaine de niveaux dans la nature.

Le petit personnage, nommé Yarnie, a la particularité d'avoir un corps constitué avec un fil de laine rouge.

Le fil de laine se déroule au fur et à mesure que l'on avance  au sein des niveaux. Il faudra donc retrouver des pelotes de laine ici et là pour que Yarnie se reconstitue, et puisse continuer son aventure.

La progression est principalement rythmée par des énigmes où il faudra utiliser le fil de laine. On l'utilisera de manière très simple pour s'accrocher en hauteur et se balancer au dessus de gouffres, ou de manière plus complexe pour déclencher des mécanismes.

L'ambiance est très calme, il y assez peu de pièges et très rarement des ennemis. Le soft arbore à ce titre un style de jeu "indé" épuré.

 

Avis : Unravel c'est le Cool Spot du riche. Et en cela, il permet de s'amuser à se prendre pour un lilliputien et de visiter un jardin ou une forêt avec les yeux d'un petit être.

C'est très sympa, d'autant plus que les décors, photo-réalistes, sont absolument splendides. Certainement parmi les plus beau que j'ai jamais vu dans un jeu-vidéo.

Les énigmes avec le fil de laine, dont le concept de base est original, sont en outre assez bien fichues.

Maintenant, je trouve quand même que le potentiel du titre est sous exploité à bien des égards.

D'abord en ce qui concerne la variété des lieux parcourus. C'est tout le temps en nature, ou presque, avec trop de similarités d'un niveau à l'autre. On retrouvera régulièrement les même rochers, les mêmes arbres... Alors j'adore la nature, mais pourquoi ne pas avoir varié la progression avec des passages dans les différentes pièces d'une maison par exemple?

Ensuite, je trouve que les énigmes ne montent pas assez en puissance. Certes elles se complexifient au fur et à mesure que l'on avance. Mais pas de manière fulgurante.

On est finalement trop rarement surpris par le jeu, une fois passé l'effet "waouh" des 2 premiers niveaux.

Enfin, le côté "too-much poétique" peut gaver par les temps qui courent. On a tellement de titres "indés" qui se veulent poétiques, épurés, que ça n'a plus rien d'exceptionnel de faire dans le jeu allégorique et la musique d'ambiance.

 

En résumé : Le gampelay d'Unravel est original et le jeu excessivement beau. A faire, même si l'aventure manque finalement un peu de folie pour être mémorable.

 

7.jpg